Mardi 23 janvier 1917

Le Dr. VALCK, médecin de régiment, est parti aujourd’hui pour l’Europe.

Le colonel MOELAERT, qui vient de passer, annonce la démobilisation pour dans peu de jours.

J’aurais bien voulu rester encore ici quelques temps. Je suis maintenant bien installé; une infirmerie, une pharmacie, un laboratoire, le tout en miniature. Je travaille avec assez de gout.

Samedi 13 janvier 1917

J’ai le coeur gros de tristesse et il ne m’est même pas donné de pleurer.  Le décret de démobilisation paraît certain; je pourrai rentrer sous peu si je le veux: Qu’y irais-je faire?

Je pourrai rester: que resterais-je faire ici? Voila mon état d’esprit actuel qui n’est ni de la misanthérie, ni de la neurasthénie, mais le fatal aboutissement d’une désespérante philosophie.

Vendredi 12 janvier 1917

J’avais presque oublié mon carnet de campagne, tellement( les jours se ressemblent.

Aujourd’hui il y a une détente à l’impatience. On aurait annoncé la démobilisation  de TABORA par téléphone.

Je voudrais bien voir le décret par ces temps de canards…

Hier train spécial à passé: Colonel MOULAERT va prendre gouverneur MALFAIT à DAR ES SALAAM.

En ce qui me concerne je n’ai pas encore pris de décision: resterais-je ou resterais-je pas? DALCQ m’écrit que pour le moment il est plutôt enclin à retourner…

j’ai eu hier une désagréable surprise: le ….

Lundi 1ier janvier 1917

Quelque peu « pottopotteux »122; rentré vers 5 h. du matin d’un grand dîner offert par le major WEBER (26 couverts).

Dans ces 8 derniers jours une quantité infiniment respectable de champagne a été flutée… Je me suis senti amorphe, incolore et inodore…

Le ministre des colonies demande aux agents impatients de voir intervenir une solution, d’attendre encore quelque peu.

122 Potopot en Kiswaeli sinifie boue.

Jeudi 28 décembre 1916

Suis allé au lit le 25 à 4h30 du matin. Le mess de l’état-major du V bataillon avait invité les officiers du régiment à un grand dîner de Noël. Champagne a coulé à flots. Je me suis senti bien vieux.

Il paraît que la démobilisation n’est qu’une question de jours.

Mon ténia continue à me jouer de vilains tours121.

121 Ver solitaire.

 

.